Météorologie

Météorologie Recherche atmosphérique Centre de recherche appliquée Navigation aérienne Agriculture Climatologie

Navigation & Transport Aérien

Contrôle aérien Télécommunication aéronautique Navigation aérienne Gestion aéroports Inspection Navigabilité Contrôleur technique d'exploitation

Electronique & Informatique

Energie Transport aérien Informatique Electronique Télécommunication Bureau d'étude

Maintenance

Réseau Téléphonique Réseau Informatique Systèmes informatiques Équipements didactiques Énergie

La station d’Observation de l’EAMAC est un support pédagogique important dans le cadre de la pratique sur les méthodes et techniques d’observation des paramètres météorologiques et la familiarisation sur les instruments météorologiques. La station classique permet d’effectuer les mesures suivantes : Mesure de la pression atmosphérique : Détermination de la pression station ; Détermination de la pression au niveau de la mer. Mesure de la Température et l’humidité : Détermination de l’humidité ; Tension de vapeur ; Température du point de rosée ; Mesure de la Température maximale de la journée ; Mesure de la Température minimale de la journée. Mesure de l’évaporation; Mesure des précipitations; Mesure de l’insolation. La station SAOMA permet d’effectuer les mesures suivantes : Mesure de la température; Mesure de l’humidité; Mesure du vent; Mesure de la pression QFE et QNH; Mesure de la visibilité; Mesure de la hauteur des nuages. Mesure du temps présent

La décision historique de juin 1962, prise à Abidjan par les Ministres en charge de l’Aviation Civile des 11 Etats fondateurs de l’Agence de la Sécurité Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) a abouti à la construction de l’EAMAC à Niamey (Niger), capitale politique et administrative du Niger. La pose de la première pierre du premier bâtiment de l'Ecole, par le Ministre des Travaux public Léopold KAZIENDE le 21 Janvier 1963, marqua la concrétisation de cette volonté politique et constitua le point de départ d'une relation de coopération sans faille avec l'Etat du Niger pour que cette école serve au mieux l'ensemble de la communauté, et même de l'Afrique.

Depuis sa création, des changements successifs, indispensables pour s’adapter aux évolutions rapides qui caractérisent l’Aviation Civile, ont rythmé la vie de l’Ecole.

Du cycle d’Adjoint technique mis en place à l’ouverture de l’école, ont ensuite été créés les cycles de Techniciens, de Techniciens Supérieurs, d’Ingénieurs, de Contrôleur de la Navigation Aérienne (CNA), de Contrôleurs de la Circulation Aérienne (CCA) et tout dernièrement d’Exploitation de l’Aéronautique Civile.

Les premières promotions ne totalisaient que 19 élèves tandis que la moyenne des dix dernières années scolaires avoisine les 300 élèves sachant que 4529 élèves sont sortis diplômés de l’EAMAC entre 1963 et 2021.

De 10 instructeurs à l’ouverture de l’Ecole, celle-ci compte maintenant plus de 50 instructeurs permanents auxquels il faut rajouter les enseignants vacataires des Etablissements supérieurs du Niger et les intervenants professionnels de l’ASECNA.

De 11 agents à l’ouverture de l’école, l’effectif compte aujourd’hui plus d’une centaine d’agents.

De trois bâtiments dont l’un servait de salle de classe, l’autre dédié aux travaux pratiques et le troisième à l’administration, l’on dénombre aujourd’hui 25 bâtiments comprenant notamment 20 salles de classe, 27 laboratoires spécialisés, 1 salle de conférence de 150 places, une bibliothèque-médiathèque, 1 complexe résidentiel pour les élèves avec restaurant self-service.

Au fil du temps, un accent particulier a été porté sur la mise en place de laboratoires d’étude dotés de moyens d'instruction modernes dans le cadre des partenariats avec des bailleurs de la coopération bilatérale et multilatérale mais aussi  grâce au Plan quinquennal d’Investissement de l’ASECNA qui permet de mettre en œuvre, notamment depuis ces dernières années, de nombreux projets d’équipements au profit de l’EAMAC.

L’École Africaine de la Météorologie et de l’Aviation Civile (EAMAC) est le centre de formation de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) dédié à la formation initiale et continue dans les domaines de la Navigation Aérienne, du Transport Aérien, de la Météorologie et de l’Électronique et Informatique.

En matière de formation initiale, l’EAMAC organise chaque année un concours d’entrée ouvrant l’accès aux cycles suivants : Techniciens (durée 9 mois) ; Exploitation de l’Aéronautique Civile (durée 2 années scolaires) ; Contrôleur de la Circulation Aérienne (durée 14 ou 24 mois) et Ingénieurs (durée 3 années scolaires).

En matière de formation continue, l’EAMAC peut organiser chaque année plus de 50 sessions de stages de courte durée permettant de recycler, perfectionner ou qualifier le personnel technique :

  • La division d’enseignement Navigation et Transport Aérien propose une trentaine de stages portant principalement sur : la Circulation Aérienne ; l’Exploitation des Télécommunications Aéronautiques ; la Gestion de l’Information Aéronautique (AIM) ; la formation des inspecteurs d’aérodromes ; le droit du transport aérien ; l’économie du transport aérien ; la recherche et le sauvetage (SAR).
  • La division d’enseignement Météorologie propose une quinzaine de stages portant principalement sur : l’observation en surface et en altitude ; la prévision ; la veille météorologique d’aérodrome (VMA).
  • La division d’enseignement Electronique et informatique propose une vingtaine de stages portant principalement sur : Les équipements de radiocommunication, de radionavigation et de surveillance (CNS) ; l’électricité d’aéroport et le balisage ; les équipements météorologiques.

Par ailleurs, l’offre de l’EAMAC est ouverte à la conception et à la prestation de formations à la demande et certains de nos stages peuvent être délocalisés.

Outre ses activités de formation, l’EAMAC organise des séminaires, conférences et ateliers internationaux en collaboration avec l'ENAC, l'ENM, l'OMM, EUMETSAT, l'OACI et réalise, en collaboration avec l’Ecole Régionale de la Navigation Aérienne et de Management (ERNAM) de Dakar, des tests de compétences linguistiques pour les Contrôleurs de la Circulation Aérienne, les Opérateurs Radio et les pilotes d’Aéronef dans le cadre du renouvellement de leurs licences professionnelles.

Les reconnaissances de l’EAMAC en tant que « Full-member » du programme TRAINAIR PLUS de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), de centre de formation régional d’excellence de l’OACI et de centre de formation régional de l’Organisation Mondiale de la Météorologie (OMM) nous permettent de faire valoir des cycles et  stages de formation dont les objectifs, les contenus et les méthodes pédagogiques sont à la hauteur des besoins liés aux services, systèmes et équipements des centres opérationnels.

Pour ce faire, l’EAMAC dispose de moyens techniques « up-to-date » dans ses laboratoires d’enseignement et d’un effectif d’instructeurs permanents appuyés par des enseignants de l’Université Abdou Moumouni du Niger ainsi que par des experts des structures opérationnelles de l’ASECNA et d’autres organismes.

Par ailleurs, nos partenariats, parmi lesquels l’OACI, l’OMM, EUMETSAT, l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile (France), l’Ecole Nationale de la Météorologie (France), la Singapore Aviation Academy (Singapour), l’ATNS Training Academy (South Africa), la Ghana Civil Aviation Trainig Academy (Ghana) et l’AATO (Association of African Training Organizations), nous permettent d’enrichir nos activités en symbiose avec le développement international de notre secteur d’activité.

Jacques GOM-AIAM

En complément des informations disponibles sur cette page d’accueil de notre site, je suis honoré d’apporter ma touche personnelle à la présentation de notre école. 

En tant qu’ancien élève de l’EAMAC, je suis bien placé pour témoigner que l’évolution de l’environnement, du matériel de travail et des exigences de normalisation du métier ont engendré une adaptation continue des formations de l’EAMAC en termes de niveau de recrutement, de qualité et de durée des formations ainsi que des méthodes d’enseignement mises en œuvre.

L’Ecole a pu ainsi former du personnel au savoir-faire avéré qui exerce à l’ASECNA, au sein des Directions nationales de la Météorologie, des Ministères des Transports, des compagnies aériennes et également à l’IATA et l’OACI et ce, partout en Afrique et sur d’autres continents.

Beaucoup d’élèves ont connu une ascension remarquable dans leur carrière professionnelle, ils sont devenus Chefs de Service, Chefs de Département, Représentants de l’ASECNA auprès des Etats membres, Délégués aux activités Nationales des Etat membres, Directeurs, Directeurs Généraux et même Ministres.

Aussi j’encourage les jeunes africains et africaines à s’engager dans cette voie qui assure au fil du temps la formation et la mise à disposition de nos Etats de nouvelles générations de professionnels de l’Aéronautique civile.

En m’inscrivant dans la continuité de la vision du Directeur Général de l’ASECNA, je m’attache à optimiser le rôle international joué par l’EAMAC en matière de formation et de mise à niveau des personnels dédiés aux missions opérationnelles et particulièrement celles liées à la sécurité aérienne. Dans ce cadre, je veille personnellement à maintenir et renforcer sa visibilité internationale et sa réputation avec l’appui bienveillant et constant de notre Autorité de tutelle, l’Etat du NIGER.

                 Le Directeur de l’EAMAC

Jacques GOM-AÏAM

Etabli en prenant en compte les enjeux de son contexte, les attentes de ses parties intéressées et en satisfaction aux normes applicables du Système de Management Intégré (SMI) de l’ASECNA, La « Politique du Système de Management de l’Agence » traduit la vision du Directeur Général sous forme d’objectifs clairement déclinés.  Pour contribuer à l’atteinte de ces objectifs et à l’ambition de positionner l’Agence comme un des meilleurs fournisseurs de services de la navigation aérienne et de la maintenir comme instrument exemplaire de coopération et d’intégration africaine, l’EAMAC est tenue, dans le cadre de ses missions, d’installer une culture du travail portant sur les valeurs du SMI, afin de consolider les acquis en la matière, et atteindre des performances conformes aux dispositions des normes internationales pertinentes de l’OACI, l’OMM, l’ISO, le CAMES ainsi que les règlements nationaux ( notamment le RAN –OFA), par la mise en œuvre des cinq composantes du SMI que sont : la Sécurité aérienne,  la Sûreté, la sécurité du système d’information, la qualité , l’environnement et la Santé et Sécurité au Travail.

Pour ce faire, l’EAMAC doit :

  1. Renforcer l'efficacité de notre système de formation afin d'atteindre la performance escomptée en conformité avec les exigences et attentes des parties intéressées ;
  2. Valoriser et rendre performantes les ressources humaines qui concourent à la formation et à l’ensemble des activités délivrant les services et produits de l'Ecole ;
  3. Maintenir et renforcer le positionnement de l'EAMAC sur le plan régional et international ;
  4. Assurer une gouvernance efficiente de toutes les ressources de l'Ecole en atteignant les objectifs spécifiques de l'Ecole ;
  5. Maintenir les exigences normatives relatives aux reconnaissances de l’OACI (RTCE), l’OMM et à l’Agrément OFA.

Aussi, en application de ces orientations, l’EAMAC s‘engage à :

  • S'investir dans la mise en place de mesures d'amélioration continue et d'objectifs d'efficacité et de et de performance en vue de la satisfaction des attentes des parties intéressées et ce, pour un développement durable de ses activités ;
  • Identifier les dangers et les aspects environnementaux liés aux activités de l’école, évaluer et maîtriser les risques en termes de sécurité aérienne et du système d’information, sûreté, qualité, environnement, santé et sécurité au travail en tenant compte de la responsabilité sociétale de l’agence ;
  • Participer au maintien de la certification ISO 9001 de l’ASECNA, obtenir la reconduction des reconnaissances de l 'OACI et de l'OMM et faire homologuer progressivement l'ensemble des formations de l 'Ecole ;
  • Garantir un environnement de travail et social adéquat aux apprenants et au personnel ainsi que la disponibilité et la fonctionnalité de toutes les infrastructures, équipements et installations nécessaires ;
  • Assurer la bonne gouvernance par une gestion efficiente des ressources humaines, financières et matérielles dans la perspective d'une autonomisation croissante de l'Ecole ;
  • Consulter et faire participer les représentants des travailleurs au processus de prise de décisions relatives à l’amélioration des conditions de santé et sécurité au travail et à tous les niveaux.

A cet effet, j’invite chaque responsable à décliner, au sein de sa structure, les objectifs découlant de cet engagement, et à mesurer, analyser et communiquer les résultats obtenus pour susciter la contribution effective de chaque agent à l’amélioration continue de nos performances.

Pour ma part, je ne ménagerai aucun effort pour allouer les ressources nécessaires à l’atteinte des objectifs ainsi fixés afin qu’ensemble nous réussissions le pari de l’excellence.

                                                                                                                      Le Directeur de l’EAMAC

GOM AIAM Jacques

 

ECOLES ASECNA

GALLERY

NOUS JOINDRE

544, avenue du Président Karlt Carsten
Niamey
PB: 746 NIGER
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tel: (+227) 20 72 36 62

Fax: (+227) 20 72 22 36